Indicateurs des loyers

AMI International

ILB (Industriel) 3 : Automne – Hiver 2017-2018 – GENÈVE

ILB (Industriel) : Automne – Hiver 2017-2018 – GENÈVE

ILB (Industriel) n°3 – Hiver 2017-2018

ILB N°22 : Automne – Hiver 2017-2018

Dernière édition des indicateurs des loyers de bureaux pour Genève

ILB n°22 – Hiver 2017-2018 – AMI International

ILB N°21 : PRINTEMPS-ÉTÉ 2017 – GENÈVE

Dernière édition des indicateurs des loyers de bureaux pour Genève.

ILB n°21 – Printemps-Eté 2017

Méthode et calculs-ILB

ILB (Industriel) : PRINTEMPS-ÉTÉ 2017 – GENÈVE

ILB (Industriel) – Printemps-Été 2017 – Genève

ILB (Industriel) – Printemps 2017

ILB no.20 : Automne-Hiver – Genève

Dernière édition des indicateurs des loyers de bureaux pour Genève.

 

ILB n°20 Automne-Hiver-2016

Méthode et calculs-ILB

BB no.1 : Hiver 2015-2016 – Genève

L’ILB devient le « Baromètre/ Bureaux » (« BB »)

 

BB N°1 – Décembre 15

 

ILB no. 18 : été 2014 – Genève, Lausanne et La Côte

Dernière édition des indicateurs des loyers de bureaux pour Genève, Lausanne et La Côte.

 

ILB GE, LS, La Côte – été 2014

 

ILB no. 17 : été 2013 – Genève, Lausanne et La Côte

Une nette « rupture » dans la dynamique de la demande de bureaux avait été observée par l’ILB fin 2011, après huit années de croissance. Les trois semestres qui ont suivi confirment cette évolution avec une relative accélération au premier semestre 2013 et une perspective semblable pour les prochains 12 mois.

 

ILB GE, LS, La Côte – été 2013

ILB no. 16 : hiver 2012-2013 – Genève, Lausanne, Neuchâtel et Fribourg

ILB GE,LS,NE,FR – hiver 2012/2013

ILB no. 15 : printemps 2012 – Genève-Lausanne

Pour cette 15ème édition, l’ILB revient avec une double mise-à-jour pour le second semestre 2011 et le premier semestre 2012. Depuis l’été 2011, la conjoncture genevoise – par nature fortement exposée au contexte économique international – s’est dégradée. Alors que le marché des bureaux lausannois, moins exposé aux troubles conjoncturels internationaux qu’au bout du Léman, est resté stable avec des loyers lisses…

ILB GE,LS – printemps 2012

ILB no. 14: automne 2011 Genève-Lausanne-Neuchatêl

Sous l’angle des m2 vacants, selon la dernière étude en date de l’OCSTAT, seuls 25’750 m2 de bureaux sont actuellement vacants, soit 0.6% du stock cantonal ! Ce taux de vacance est même plus critique encore en ville de Genève puisqu’il ne dépasse pas 0.2% (est. Colliers Int., septembre 2011).

ILB GE, LS, NE – automne 2011

ILB no. 13 : hiver 2010-2011 – Genève-Lausanne-Neuchâtel

80% des entreprises genevoises plébiscitent un centre ville où l’on ne construit plus rien (ou presque) depuis des décennies. Sur un stock estimé (centre ville) de 1.2 mios de m2, le taux de vacance (offres de locations) se situe sous 1%.

ilb_13_fr

ILB no. 12 : printemps 2010 – Genève-Lausanne-Neuchâtel-Fribourg

Pour cette 12ème édition, outre une double mise à jour, l’ILB fait peau neuve et ajoute une nouvelle zone de segmentation. La zone Praille/Acacias/Ver- nets (PAV) est créée en marge de la zone Lancy/Carouge dans le but d’ob- server les anticipations du marché (…)

ilb_12_fr

ILB no. 11 : automne 2009 – Genève-Lausanne-Neuchâtel

En six mois, les loyers ont reculé (en moyenne) de 3.3%. Les plus fortes corrections sont observées dans trois zones : centre ville, aéroport et rive gauche, même si le centre ville demeure recherché. On observe cependant un tassement sans réelle correction, après cinq ans de hausse.

ilb_11_fr

ILB no. 10 : hiver 2008-2009 – Genève-Lausanne-Neuchâtel

Le cycle haussier des loyers, observé depuis la création de cet indicateur, est-il cassé? Si les loyers constatés, fin novembre 2008, confirment (encore) une hausse robuste (de + 2 à 5%), les perspectives ou anticipations pour 2009 sont très contrastées : forte baisse dans la catégorie du moyen de gamme, stagnation pour les bureaux de standing supérieur.

ilb_10_fr

ILB no. 9 : été 2008 – Genève-Lausanne-Neuchâtel

Au 1er semestre 2008, la hausse des loyers s’amplifie dans une mesure inconnue depuis la création de cet indicateur (2003). Elle atteint en moyenne +4%, avec des pics de +10%. Le phénomène s’explique par deux variables : raréfaction accentuée des vacants (saturation de l’offre, au centre ville) et primes de qualité (visibilité, situation, standing) dépassant les standards historiques.

ilb_09_fr

ILB no. 8 : hiver 2007-2008 – Genève-Lausanne-Neuchâtel-Fribourg

Les loyers suivent une tendance haussière pour le troisième semestre consécutif. Cette hausse est particulièrement accentuée dans les zones d’Hypercentre (1), de centre rive gauche (2.1), de l’aéroport (3) et de Lancy/Carouge/Acacias (5).

ilb_08_fr

ILB no. 7 : été 2007 – Genève-Lausanne-Neuchâtel

Les prix affichent une tendance haussière pour le second semestre consécutif. Leur progression est manifeste dans les zones 1, 3 et 5. Il en va de même pour les bureaux de qualité supérieure du centre rive droite et pour les bureaux de qualité

standard dans la zone Meyrin/Vernier. A contre-courant, la zone 6 est baissière.

ilb_07_fr

ILB no. 6 : hiver 2006-2007 – Genève-Lausanne-Neuchâtel-Fribourg

La tendance est haussière sur l’ensemble des sept zones observées, particulièrement pour les rénovées et de standard supérieur. Une fragmentation claire du marché apparaît en fonction des activités et besoins de la demande. Les sociétés financières ou assimilées sont prêtes à payer des primes de l’ordre de 30 à 40% pour le centre ville. Ce phénomène y exacerbe les prix, mais les fragilise.

ilb_06_fr

ILB no. 5 : été 2007 – Genève-Lausanne-Neuchâtel-Fribourg

L’évolution des prix de location entre le second semestre 2005 et le premier semestre 2006 traduit une tendance légèrement baissière. Dans toutes les zones géographiques – à l’exception de l’hypercentre – les prix maximum des surfaces de qualité standard ont légèrement diminué. En revanche, à l’exception des zones 5 et 6, les prix maximum des surfaces de qualité supérieure ont évolué systématiquement à la hausse depuis notre dernière observation (2ème semestre 2005).

ilb_05_fr

ILB no. 4 : hiver 2006-2007 – Genève-Lausanne-Neuchâtel-Fribourg

Pour les sept zones observées, les loyers conclus durant le second semestre 2005 ne montrent aucun mouvement significatif dans le segment “standard”. Par contre, les bureaux de qualité supérieure (neufs, offrant des possibilités d’extension ou de flexibilité, équipés au goût du jour) – hormis pour la région de Meyrin/Vernier – sont nettement plus recherchés qu’au printemps 2005 (…)

ilb_04_fr

ILB no. 3 : été 2006 – Genève-Lausanne-Neuchâtel-Fribourg

Aucune tendance marquée n’est à relever, hormis la rive droite de Genève, pour laquelle les prix sont presque uniformément en baisse, hors périmètre des OI. Au centre ville, sur un portefeuille réduit d’environ 30 immeubles AAA, plusieurs baux entre CHF 750 et 800.- ont été récemment signés, sans révéler le prix du marché. Cela signifie que cette zone (~30% du stock de bureaux) demeure la référence de recherche des entreprises à forte valeur ajoutée, avec un glissement d’intérêt dans la région « Plainpalais-Acacias ».

ilb_03_fr

ILB no. 2 : hiver 2004-2005 Genève

L’ILB 2 précise sa segmentation en scindant le centre en trois groupes : hypercentre (1), centre Rive gauche (2.1) et centre Rive droite (2.2). La tendance médiane demeure baissière pour les 7 zones considérées avec – et ce n’est pas une contradiction – une augmentation de la volatilité des loyers. Le marché de l’hypercentre est fragilisé du fait de la fragmentation de l’offre (majorité de surfaces < à 150 m2, ne répondant pas au besoin récurrent de grandes surfaces et difficultés croissantes d’accès).

ilb_02_fr

ILB no. 1 : été 2004 – Genève

La tendance médiane est baissière, en particulier pour les zones suburbaines, à l’exception des zones 5 et 6. L’hypercentre gauche est affecté par un taux de vacance « discret », soit par l’existence de surfaces inutilisées qui ne sont pas officiellement sur le marché. Une pression particulière s’exerce sur les bureaux de qualité supérieure, besoin classique d’industries ou de services à très haute valeur ajoutée (banques, activités fiduciaires) et par les velléités de ventes immobilières ou de compression de surfaces d’établissements bancaires (BCGE, UEB, Pictet, LODH…).

ilb_01_fr